Lancement du Groupe pour la Survie des Aéroports du Québec


NOUVELLES FOURNIES PAR

Réseau québécois des aéroports (RQA) 

Nov 02, 2020, 12:06 ET

SAINT-ISIDORE, QC, le 2 nov. 2020 /CNW Telbec/ – Le Réseau québécois des aéroports (RQA) a adressé ce matin une demande pressante à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation afin qu’elle corrige une injustice flagrante découlant du mécanisme de distribution de l’aide de 2,3 milliards de dollars pour limiter les impacts financiers de la COVID-19 sur les villes et municipalités du Québec.

Certains aéroports sont exclus, par le simple fait de leur gouvernance différente, lorsqu’en-dehors du périmètre municipal local. Pourtant, quelle que soit sa latitude ou sa gouvernance, chaque aéroport du Québec contribue à un réseau dont l’efficacité globale dépend absolument de chacune de ses parties.

La création d’un Groupe pour la Survie des Aéroports régionaux s’est avérée essentielle. Ce Groupe est composé des aéroports de Val d’Or, de Mont-Tremblant, de Baie-Comeau, de Mont-Joli et de Charlevoix. Les impacts de la pandémie combinés à l’arrêt des vols commerciaux d’Air Canada et Porter Airlines ont des conséquences catastrophiques pour l’ensemble des aéroports québécois.  Bien que le gouvernement du Québec ait pu assister financièrement les aéroports municipaux, plusieurs autres aéroports ne relevant pas des municipalités sont abandonnés à leur sort et luttent pour leur survie. Le Groupe pour la Survie des Aéroports aura donc pour mission de s’assurer qu’une aide d’urgence des gouvernements puisse être mise en place rapidement afin de corriger ce traitement inéquitable.

Les aéroports sont des moteurs de développement économique importants et seront une composante essentielle d’une reprise à la suite de la pandémie. Dans ce contexte, la perte de tout aéroport serait catastrophique non seulement pour sa région mais pour le Québec en entier.

« Plusieurs sont surpris que certains de nos aéroports soient des entreprises autonomes qui doivent s’autofinancer à même les revenus qu’ils perçoivent de leur trafic aérien. Une baisse de trafic équivaut à une baisse de revenus que nous ne pouvons pas nous permettre. » a déclaré la directrice générale Aéroport régional de Val-d’Or, Mme Louise Beaulieu.

« Le maintien en opération des aéroports régionaux est nécessaire pour la mise en place et la pérennité des services aériens, ce maintien des infrastructures aéroportuaires régionales est impossible sans le soutien des gouvernements. », a déclaré la directrice générale de l’Aéroport régional de Mont-Joli, Mme Chantal Duchesne

« L’Aéroport de Charlevoix est impacté par la pandémie, la MRC constatant une diminution des revenus de 60 % cette année. L’appui financier en provenance de l’enveloppe fédérale /provinciale aiderait à traverser cette période singulière, d’autant plus que nous avons des projets pour notre aéroport dans la perspective de la reprise économique », a déclaré la préfet de la MRC de Charlevoix-Est, Mme Odile Comeau.

« Notre aéroport est dans la tempête parfaite.  95 % de nos passagers étant des touristes, nous sommes frappés doublement puisque nous œuvrons dans les deux secteurs les plus affectés par la crise, l’aérien et le tourisme. Si nous ne pouvons assurer la reprise des vols lorsque Porter Airlines et Air Canada seront en position de le faire, des dizaines de millions de revenus disparaitront de notre région. », a déclaré la directrice de l’Aéroport International de Mont-Tremblant, Mme Isabel Proulx

« Au Québec, quelques aéroports régionaux appartiennent à des MRC et malheureusement, ces derniers ont été complètement oubliés lors de la distribution des sommes provenant de l’Accord sur la Relance Économique signé entre le gouvernement du Canada et celui du Québec! Cet accord prévoit une somme de 2,3 milliards de dollars pour limiter les impacts financiers de la COVID-19 sur les municipalités et les organismes de transport collectif. Par contre, rien n’est prévu pour supporter les aéroports régionaux, qu’ils appartiennent aux MRC, à d’autres organisations publiques ou privées. Est-il prévu par nos gouvernements de laisser tomber le transport aérien en région? », a déclaré le préfet de la MRC de Manicouagan et propriétaire de l’aéroport de Baie Comeau, M. Marcel Furlong

Le Groupe pour la Survie des Aéroports est supporté par le Réseau québécois des aéroports (RQA).

SOURCE Réseau québécois des aéroports (RQA)

Renseignements: Source : Romain Girard , Directeur général, Courriel : dg@reseauquebecoisdesaeroports.ca, Cellulaire : 418 654-8149


Membre de l’association québécoise du transport aérien
Réseau québecois des aéroports
Membre de l’Association des Aviateurs et Pilotes de Brousse du Québec
Association canadienne des propriétaires et pilotes d'aéronefs

Tous droits réservés © Aéroport de Sherbrooke 2017

conception de site web sherbrooke