Les aéroports régionaux et communautaires du Canada s’attendent à des augmentations massives des frais et à des réductions des services opérationnels en 2021

NOUVELLES FOURNIES PAR

Regional Community Airports of Canada 

Oct 27, 2020, 11:54 ET


GRANDE PRAIRIE, AB, le 27 oct. 2020 /CNW/ – L’incapacité du gouvernement et de l’industrie aérienne à adopter une approche holistique du soutien à l’aviation pendant la pandémie de COVID-19 laisse les aéroports régionaux et communautaires de ce pays au bord de l’effondrement financier et les compagnies aériennes doivent faire face à des augmentations massives des tarifs et des redevances en 2021.

Malgré une baisse spectaculaire du trafic aérien de passagers depuis le début de la pandémie de COVID en mars, les petits aéroports du Canada ont porté le fardeau financier de l’entretien de leurs pistes, des terminaux aériens et des services d’urgence sans accès à aucune aide financière antérieure ou actuelle.

Lorsque les gouvernements et le public entendent parler de situations désastreuses dans le secteur de l’aviation, ils ont tendance à se concentrer sur les grandes compagnies aériennes et les grands aéroports qui relient les Canadiens des grandes zones urbaines aux destinations transfrontalières et internationales, ce qui est frustrant pour les aéroports communautaires régionaux du Canada (RCAC).

« Pour tous les Canadiens en dehors de nos grands centres urbains, ce sont les aéroports régionaux et locaux qui relient les vastes régions de notre pays pour les services essentiels et les voyages d’affaires et de loisirs », a déclaré Brian Grant, président du RCAC. « Ces petits aéroports jouent un rôle essentiel en offrant un accès aux communautés éloignées et une qualité de vie que tous les Canadiens attendent. Le transport de denrées alimentaires essentielles, les soins de santé d’urgence, le fret essentiel, les évacuations d’urgence, les services de lutte contre les incendies de forêt ne sont que quelques exemples de ce que les aéroports régionaux et communautaires offrent en plus du transport aérien de passagers ».

Selon la RCAC, tous les aéroports ont été frappés par de sévères réductions de revenus et des services aériens réduits ou annulés, ce qui les rend incapables de faire face aux coûts d’exploitation des aéroports, à moins que les gouvernements n’interviennent rapidement avec un soutien financier direct.

« L’année 2020 a été marquée par de profondes réductions de personnel et de services, sous la pression de pertes de revenus exceptionnelles, pour faire face aux coûts fixes de fonctionnement et de sécurité dictés par la réglementation gouvernementale ainsi qu’aux nouveaux coûts liés à la pandémie pour assurer la sécurité et la confiance des voyageurs », a poursuivi M. Grant. « En 2021, ces aéroports prévoient une augmentation de plus de 45 à 60 % des taux et des redevances facturés aux compagnies aériennes et aux passagers pour poursuivre leurs activités telles qu’elles existent aujourd’hui. Dans la plupart des cas, les fonds de réserve ont été épuisés et les seules réductions possibles sont les fermetures d’infrastructures aéroportuaires ».

Les recommandations mises en avant par l’organisation nationale pour une assistance efficace sont les suivantes :

  • Garantir l’admissibilité des aéroports régionaux et communautaires à tous les programmes fédéraux d’assistance COVID (c’est-à-dire subvention salariale d’urgence, programmes d’allégement du débit et de prêts, et subvention du loyer, etc.)
  • Stabiliser la subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) pour les aéroports à pas moins de 75 % pour 2021 afin de protéger les capacités d’emploi de ces aéroports pour les employés.
  • Fournir une aide financière pour couvrir les coûts d’exploitation fixes au niveau de 2019 afin d’éliminer les déficits et d’éviter les hausses de tarifs et de redevances afin de soutenir l’activité des compagnies aériennes et des voyages.
  • Augmenter le financement du programme d’aide aux immobilisations aéroportuaires à 95 millions de dollars par an (une demande de l’industrie avant la pandémie COVID-19 qui remonte à plus de deux ans).
  • Ajuster la limite de la contribution fédérale au PAIA à au moins 75 % des coûts admissibles du projet et assouplir l’exigence d’admissibilité du service commercial de passagers à horaire fixe pour les aéroports actuellement admissibles de 2021 à 2025, afin d’assurer la protection et l’entretien des infrastructures et des équipements essentiels pendant la période de rétablissement post-pandémie.

Aéroports communautaires régionaux du Canada est une organisation nationale qui se consacre à la promotion de la viabilité des aéroports régionaux et communautaires au sein du système de transport aérien au Canada. Elle compte 59 membres représentant plus de 190 aéroports dans tout le pays.

Veuillez consulter notre site web à l’adresse suivante www.rcacc.ca pour connaître les plus récentes nouvelles des aéroports régionaux et communautaires.

SOURCE Regional Community Airports of Canada

Renseignements: veuillez contacter Brian Grant, président, au 780-876-4222 ou à bgrant@grandeprairieairport.com


Membre de l’association québécoise du transport aérien
Réseau québecois des aéroports
Membre de l’Association des Aviateurs et Pilotes de Brousse du Québec
Association canadienne des propriétaires et pilotes d'aéronefs

Tous droits réservés © Aéroport de Sherbrooke 2017

conception de site web sherbrooke